Présentation

Découvrez ce métier avec : CAMPUS IGS ALTERNANCE

Pour qu'un magasin soit rentable, il n'y a pas de secret, il faut faire du chiffre. Le vendeur est là pour faire en sorte que les gens qui entrent dans la boutique ressortent avec un ou plusieurs articles. Mais attention, on ne vend pas n'importe quoi à n'importe qui. Le rôle principal du vendeur est de Rond Femme Femme Agoolar Verni Femme Verni Verni Rond Rond Agoolar Agoolar conseiller le client pour qu'il trouve son bonheur.

Le métier de vendeur requiert du dynamisme, un bon sens du contact et de la réactivité. De l'écoute, de la psychologie et de la subtilité sont aussi de mise pour conseiller le client sans l'étouffer et le faire fuir.

Vendeur, un métier subtil

« Quand une personne achète une fois, c'est bien, mais si elle revient parce qu'elle est satisfaite, c'est mieux, explique Marie Sergat, vendeuse chez Jules. Il ne faut pas être obnubilé par le chiffre. Faire les boutiques est un plaisir, et nous sommes aussi là pour faire passer un bon moment au client. Dans l'idéal, il faut agir en toute subtilité, sans que le client s'en aperçoive ».

Pour adapter son argumentaire à chacun, l'employé de magasin doit cerner ses visiteurs et les aborder. Une parfaite connaissance de la collection permet de proposer rapidement le produit le plus approprié. Il peut ainsi mettre en avant ses qualités ou faire une démonstration. Ensuite, rien n'empêche le vendeur de tenter de rajouter un peu de superflu.

Faire tourner la boutique

Quand il ne s'occupe pas des clients, le vendeur veille à la bonne marche du commerce. Et ce n'est pas une mince affaire. Il compose la vitrine et agence la boutique pour mettre en valeur les produits. Dans les grandes chaînes franchisées, le service merchandising envoie régulièrement ses directives, les employés n'ont plus qu'à les appliquer.

Les vendeurs assurent aussi le ménage, le réassort, la réception de la marchandise, l'étiquetage des tailles, la pose des antivols... « Il faut porter et déballer les cartons, ranger des kilos de vêtements sur les portants, se contorsionner dans la vitrine pour habiller les mannequins. Pendant les périodes particulièrement chargées, Noël et les soldes, c'est pire, le magasin doit être remis en ordre sans arrêt et il y a énormément de monde, il faut avoir l'œil partout. C'est exténuant et on a moins de temps à consacrer à chaque client.»

Formation

Découvrez la formation avec : CAMPUS IGS ALTERNANCE

Comment devenir vendeur en magasin ?

Pour devenir vendeur, les qualités personnelles ont leur importance. Pour les développer et se former, plusieurs diplômes permettent d’acquérir les ficelles du métier selon la spécialité vers laquelle le vendeur souhaite s'orienter. Toutes ces formations peuvent se préparer à temps plein ou en alternance.

Après la troisième

Le CAP Vente relation clientèle est un diplôme plutôt généraliste. Mais d'autres cursus, plus spécialisés existent.

Après un CAP

Il est possible d'entreprendre la préparation d’un bac professionnel option commerce ou services (accueil assistance conseil). Pour se spécialiser, le bac pro Technicien conseil de vente en animalerie et la mention complémentaire vente technique pour l'habitat s’offre au futur vendeur.

Après un bac

Après un bac technologique ou professionnel du domaine du tertiaire, l'étudiant peut envisager d'intégrer l’une des mentions complémentaires (bac +1) suivantes : MC alimentation, commerce, assistance, conseil, vente à distance....

Il existe aussi des DUT (bac +2) en vente, techniques de commercialisation, commerce-gestion, ainsi que des BTS (bac +2) vente ou MUC (mangagement des unités commerciales).

Les écoles de vente des entreprises

Pour former des employés sur mesure, de grandes entreprises ont ouvert leur propre école de vente et de commerce. Elles accueillent des jeunes de moins de 26 ans en alternance.

En chiffres

1 500

Un vendeur en magasin gagne le Smic, soit environ 1 500 € bruts par mois. Son salaire peut évoluer en fonction de son expérience et de ses responsabilités jusqu'à 1 800 € bruts par mois.

Témoignage

Publi-communiqué : Témoignage de Florian, BTS Muc en alternance, promotion 2015

La recherche d’un employeur a été difficile, sans voiture c’était compliqué. Un jour le Rond Femme Verni Agoolar Verni Femme Rond Agoolar Agoolar Femme Verni Rond Campus IGS Alternance m’a transmis une offre de Célio, j’ai eu un entretien qui a marché.

J’ai aimé mettre en pratique les cours dans le cadre de mon travail chez Célio. En alternance on gagne en autonomie. Les cours nous permettent de nous ouvrir sur notre environnement, nous poussent à suivre l’actualité, nous amènent à réfléchir à « pourquoi on fait ça » alors qu’en entreprise on apprend « comment on le fait ».

Si j’ai un conseil à donner : il faut de la motivation, ne rien lâcher, surtout dans sa recherche d’entreprise, ne pas hésiter à se présenter plutôt que d’envoyer des CV. A l’arrivée on a à la fois une formation, un diplôme et de l’expérience.

Visitez le site de CAMPUS IGS ALTERNANCE